Facebook rend les deux facteurs obligatoires pour les comptes à haut risque – TechCrunch


Facebook, une filiale récemment ajoutée de Meta, a déclaré qu’il rendrait l’authentification à deux facteurs (2FA) obligatoire pour les comptes à haut risque susceptibles d’être attaqués par des pirates malveillants.

Cette décision fait partie d’une extension majeure de Facebook Protect, le programme de sécurité renforcée du géant des médias sociaux qui vise à protéger les comptes des personnes pouvant être particulièrement exposées, telles que les défenseurs des droits humains, les journalistes et les représentants du gouvernement. L’initiative aide ces comptes à adopter des protections de sécurité plus solides en simplifiant les fonctionnalités de sécurité, y compris 2FA, et en fournissant des protections de sécurité supplémentaires pour les comptes et les pages, y compris la surveillance des menaces de piratage potentielles.

Le programme a été piloté en 2018 et étendu avant les élections américaines de 2020 dans le but d’essayer de mettre fin aux ingérences électorales et aux abus sur la plate-forme. Il est désormais activé sur plus de 1,5 million de comptes, selon Facebook, et s’étendra à plus de 50 pays d’ici la fin de l’année, dont les États-Unis, l’Inde et le Portugal. L’entreprise prévoit une nouvelle expansion en 2022.

Sur les 1,5 million de comptes déjà inscrits à Facebook Protect, près de 950 000 ont activé 2FA, une fonctionnalité qui, selon Facebook, a été « historiquement sous-utilisée sur Internet ». Facebook dit vouloir que cette fonctionnalité soit utilisée par tous les comptes à haut risque et la rend obligatoire.

Cela signifie que si un utilisateur identifié par Facebook comme à haut risque n’active pas 2FA après l’expiration d’une période définie, il ne pourra pas accéder à ses comptes. La société a déclaré que les utilisateurs ne perdront pas définitivement l’accès à leurs comptes, mais devront permettre à 2FA de récupérer l’accès.

« 2FA est un élément essentiel de la défense en ligne de tout utilisateur, nous voulons donc rendre cela aussi simple que possible », a déclaré Nathaniel Gleicher, directeur de la politique de sécurité de Facebook. « Pour aider à accroître l’inscription au 2FA, nous devons aller au-delà de la sensibilisation ou de l’encouragement de l’inscription. Il s’agit d’une communauté de personnes qui siègent à des points très critiques du débat public et qui sont très concentrées, donc pour leur propre protection, elles devraient probablement activer 2FA. »

Gleicher a ajouté que lors des premiers tests, en exigeant Facebook Protect, plus de 90 % des utilisateurs à haut risque se sont inscrits à 2FA.

Pour équilibrer la protection offerte par l’outil contre les conséquences potentielles, telles que le blocage des voix critiques sur vos comptes, 2FA sera d’abord requis dans les endroits où Facebook “a les ressources pour se développer en douceur”, comme les Philippines et Pavo. L’entreprise se concentrera également sur les régions où les prochaines élections pourraient créer un moment civique important.

Facebook dit que bien que ses propres chiffres montrent que moins de 4% de sa base d’utilisateurs actifs mensuels mondiaux ne s’est pas inscrit à 2FA, il n’a actuellement “pas l’intention” d’exiger la fonctionnalité pour tous les comptes.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

fr_FRFrench