La preuve sociale est le nouveau marketing – TechCrunch


Note de l’éditeur: Ce billet d’invité est écrit par Aileen Lee, associée de la société de capital-risque Kleiner Perkins Caufield & Byers, où elle se concentre sur l’investissement dans les entreprises Internet grand public. Divulgation complète : certaines des sociétés mentionnées ci-dessous sont des sociétés soutenues par KPCB, notamment One Kings Lane, Klout et Plum District (qui comptent toutes deux Lee comme membre du conseil d’administration). Vous pouvez en savoir plus sur Lee sur KPCB.com et suivez-la sur twitter à @aileenlee.

Comme je l’ai déjà écrit, nous sommes dans une période incroyable d’Internet grand public. Malgré une économie chancelante, de nombreuses entreprises du web sont en hypercroissance. Cela rappelle la période de cinq ans, il y a plus de dix ans, lorsque des sociétés comme Amazon, Netscape, eBay, Yahoo, Google et PayPal ont été créées.

Un défi, qui n’est pas nouveau, est la bataille pour l’attention des consommateurs. Si vous cherchez à développer votre base d’utilisateurs, existe-t-il un meilleur moyen d’attirer de manière rentable des utilisateurs précieux ? Je suis de plus en plus convaincu que le meilleur moyen est d’exploiter un concept appelé preuve sociale, une mine d’or relativement inexploitée à l’ère du web social.

Qu’est-ce que la preuve sociale ? En termes simples, c’est l’influence positive créée lorsque quelqu’un découvre que d’autres font quelque chose. Elle est également connue sous le nom d’influence sociale informationnelle.

Wikipedia décrit la preuve sociale comme « un phénomène psychologique où les gens supposent que les actions des autres reflètent le comportement correct pour une situation donnée… motivée par l’hypothèse que les personnes environnantes possèdent plus d’informations sur la situation ». En d’autres termes, les gens sont programmés pour apprendre des actions des autres, et cela peut être un énorme moteur du comportement des consommateurs.

Considérez la preuve sociale d’une file de personnes debout derrière une corde de velours, attendant d’entrer dans un club. La file d’attente donne envie à la plupart des passants de découvrir ce qui vaut la peine d’attendre. L’équivalent numérique de la corde de velours a contribué à créer une croissance virale pour les lancements initialement réservés aux invitations comme Gmail, Gilt Groupe, Spotify et Turntable.fm.

Le professeur Robert Cialdini, un leader d’opinion en psychologie sociale, a de nombreux exemples. Dans une étude, son équipe a testé des messages pour influencer la réutilisation des serviettes dans les chambres d’hôtel. Le message de la preuve sociale – Près de 75 % des autres clients aident en utilisant leurs serviettes plus d’une fois » ont obtenu des résultats 25 % meilleurs que tous les autres messages. Et en ajoutant les mots « d’autres invités qui est resté dans cette pièce » a eu encore plus d’impact (également un exemple de l’importance des tests A/B de petits détails).

Dans une autre étude, un restaurant a augmenté les ventes de plats spécifiques de 13 à 20 % simplement en les mettant en avant comme « nos articles les plus populaires ». SP fonctionne également sur votre subconscient – c’est la raison pour laquelle les émissions de comédie utilisent souvent une piste de rire ou un public ; les gens rient plus quand ils peuvent entendre les autres rire.

Cinq types de preuve sociale

Si vous êtes une startup numérique, créer et mettre en valeur votre preuve sociale est le meilleur moyen pour les nouveaux utilisateurs de vous connaître. Et concevoir votre produit pour générer une preuve sociale et être partagé via les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, Google+, Tumblr, YouTube, Pinterest et autres, peut multiplier la découverte de votre produit et son influence. Considérez-le comme la fondation d’un bouche-à-oreille massivement évolutif. Voici un « démontage » sur diverses formes de preuve sociale, et comment certaines entreprises numériques avisées commencent à mesurer son impact.

1) Preuve sociale experte – L’approbation d’un expert crédible, comme un magazine ou un blogueur, peut avoir une influence numérique incroyable. Exemples:

  • Visiteurs référés par un magazine de mode ou un blogueur vers des locations de vêtements de créateurs en ligne sur Louer la piste générer un taux de conversion 200 % plus élevé que les visiteurs générés par la recherche payante.
  • Klout identifie les personnes qui sont des experts d’actualité sur le web social. Klout a invité 217 influenceurs avec des scores Klout élevés dans les domaines du design, du luxe, de la technologie et de l’automobile à tester la nouvelle Audi A8. Ces influenceurs ont déclenché 3 500 tweets, atteignant plus de 3,1 millions de personnes en moins de 30 jours – un effet multiplicateur de plus de 14 000 fois.
  • Site d’offres quotidiennes Mom-commerce Quartier des prunes a également atteint des influenceurs de maman via Klout et a trouvé des clients référés par des mamans numériques influentes qui achètent à 2 fois le taux de clients de tous les autres canaux de marketing.

2) Preuve sociale des célébrités – Jusqu’à 25 % des publicités télévisées américaines ont utilisé des célébrités à bon escient, mais seule une poignée de startups Web l’ont fait à ce jour. Quelques résultats :

  • En 1997, Priceline.com a été l’une des premières startups Web à utiliser un endosseur de célébrités – William Shatner – pas un expert en voyages, mais apparemment obsédé par les économies d’argent des consommateurs. Cela a été une énorme victoire; Priceline a maintenant une capitalisation boursière de 23 milliards de dollars, et les frais que Shatner a pris en actions sont estimés à 600 millions de dollars.
  • Tendance, la société de commerce électronique de mode à la croissance la plus rapide en Turquie, lance régulièrement des campagnes de promotion avec le soutien de célébrités. Cette pratique augmente le trafic du site de 2,5 fois et les ventes de produits de 30 %.
  • ChaussureÉblouissant lancé avec la célébrité Kim Kardashian en tant que styliste en chef. Son implication a permis de faire passer l’entreprise à un chiffre d’affaires estimé à 25 millions de dollars en 2010 et à 70 millions de dollars en 2011, plus un financement récent de 40 millions de dollars. L’approbation de la célébrité par Jessica Simpson et l’esthéticienne Nerida Joy a récemment aidé Menthe de beauté attirer 500 000 visiteurs au premier 24 heures de son lancement.
  • La preuve sociale de célébrité la plus authentique (et la plus rentable) n’est pas rémunérée. Pour site de décoration d’intérieur One Kings Lane, une mention impayée en 2010 dans celle de Gwyneth Paltrow le blog influent GOOP a augmenté de 90 % le nombre d’inscriptions quotidiennes par rapport à la moyenne des 4 jours précédents. Utilisation de célébrité sur Platine.fm par Sir Mix-A-Lot et producteur Diplo a généré un buzz viral, aidant l’entreprise à atteindre 140 000 utilisateurs actifs en seulement 4 semaines.

3) Preuve sociale de l’utilisateur – Les spécialistes du marketing de la télévision directe sont passés maîtres dans l’art de partager les réussites des utilisateurs. (La fascination pour cela a été en fait l’inspiration pour ce billet de blog). Les entreprises maîtrisant cela numériquement comprennent :

  • Plus de 61 millions de personnes visitent Japper (travaillant sur une prochaine introduction en bourse) chaque mois pour lire les avis des utilisateurs. Et les avis génèrent des revenus ; une étude récente de HBS a montré qu’une augmentation de 1 étoile de la note Yelp conduit à 5-9% croissance des ventes.
  • Les vidéos générées par les utilisateurs (UGV) sont un phénomène de preuve sociale croissant et important. Les premiers visiteurs de Shoedazzle ont regardé plus de 9 UGV en moyenne, ce qui a contribué à catapulter les ventes ; et les témoignages d’utilisateurs sur YouTube ont permis de multiplier par 3 le taux de conversion par rapport aux visiteurs organiques pour Beachbody, le fabricant du fitness P90x.
  • La preuve sociale négative des utilisateurs est également importante à suivre. Le premier avis négatif d’un utilisateur sur eBay a été montré pour inverser le taux de croissance hebdomadaire d’un vendeur de 5% à -8%. Cela nuit également aux prix ; il a été démontré qu’une augmentation de 1 % des commentaires négatifs entraîne une baisse de 7,5 % du prix de vente réalisé.

4) La preuve sociale de la sagesse des foules – Ray Kroc a commencé à utiliser la preuve sociale en 1955 en accrochant une pancarte « Plus d’un million de servis » au premier McDonald’s. Mettre en évidence la popularité ou un grand nombre d’utilisateurs implique qu’un million de personnes ne peuvent pas se tromper. Quelques exemples numériques :

  • E-commerçant de mode Modcloth permet à sa communauté de « être l’acheteur » en votant sur les styles qu’elle pense que Modcloth devrait vendre à l’avenir. Les acheteurs s’inspirent fortement de la communauté ; les styles portant le badge « Be the Buyer » se vendent à 2 fois plus vite que les styles sans badge.
  • Callaway Arts numériques constate que lorsque l’une des applications iPad de leurs enfants est répertoriée comme l’une des 10 applications les plus populaires dans les « Top Charts » de l’iTunes App Store, les téléchargements quotidiens sont multipliés par 10 par rapport à la semaine précédente, mais étant l’application n°1 la plus populaire, 30 – 50 % de téléchargements quotidiens en plus par rapport au n° 2.
  • Entreprise de technologies vertes Opower utilise la preuve sociale pour aider à réduire la consommation d’électricité. Ça marche : Opower constate un taux de réponse de 80 % aux e-mails citant comment un ménagel’utilisation de se compare avec la quartier, qui a permis d’économiser jusqu’à présent plus de 500 millions de kilowattheures.

5) La preuve sociale de la sagesse de vos amis – Apprendre des amis via le Web social est probablement l’application qui tue de la preuve sociale en termes d’impact 1: 1 et de potentiel de croissance virale. Quelques exemples:

  • Des amis invitant des amis à jouer via Facebook et d’autres réseaux sociaux ont aidé Zynga passer de 3 millions à 41 millions en moyenne du quotidien utilisateurs en un an seulement, de 2008 à 2009.
  • Les mamans, sans doute le groupe démographique le plus précieux sur le Web social, dépendent fortement des recommandations de leurs amis et de leur famille. Une étude récente de Babycenter a montré que les mamans se fient à la sagesse de leurs amis 67 % de plus que la moyenne des acheteurs ; et ils dépendent des médias sociaux 243% de plus que la population générale.
  • Les amis référés par des amis font de meilleurs clients. Ils dépensent plus (une valeur à vie estimée 2 fois plus élevée que les clients de tous les autres canaux à One Kings Lane); convertir mieux (75% de conversion plus élevé que les locataires d’autres canaux de marketing à Louer la piste); et acheter plus rapidement (ils effectuent leur premier achat après avoir rejoint deux fois plus rapidement que les références d’autres canaux à Tendance)
  • Ils font également de meilleurs contributeurs. Les personnes qui voient le contenu de leurs amis sur TripAdvisor contribuent au contenu personnel du site à 2 fois plus que les autres, et sont 20 % plus engagés que les autres utilisateurs.

Construire votre preuve sociale

Une forme de preuve sociale fonctionnera-t-elle mieux pour votre entreprise ? Peut-être, mais des entreprises comme JuridiqueZoom ont découvert qu’une « salade mixte » de divers types de preuves sociales est la plus efficace. La beauté du Web est que vous pouvez tester, apprendre et itérer rapidement pour trouver ce qui fonctionne le mieux.

A noter, je ne pense pas qu’une stratégie de preuve sociale sera efficace si vous ne commencez pas avec un excellent produit qui ravit les clients et que les gens aiment assez pour recommander. Comment savoir si vous avez un bon produit ? Suivez la croissance organique du trafic, les avis, les notes et les taux de répétition. Et mesurez votre coefficient viral – si votre site inclut la possibilité de partager, quel pourcentage de vos visiteurs et utilisateurs quotidiens partagent avec d’autres ? Comment le bon mot sur votre produit est-il partagé en dehors de votre site sur le Web social ? Connaissez-vous votre Net Promoter Score et votre score Klout ?

À l’ère du web social, la preuve sociale est le nouveau marketing. Si vous avez un excellent produit à découvrir, découvrez comment construire une preuve sociale autour de lui en le mettant devant les bons premiers influenceurs. Et, concevez votre produit pour partager l’amour. La preuve sociale est le meilleur moyen pour les nouveaux utilisateurs de savoir pourquoi votre produit est génial et de rappeler aux utilisateurs existants pourquoi ils ont fait un choix judicieux.

PS FOMO, ou le phénomène psychologique connu sous le nom de « Fear Of Missing Out », est également une forme de preuve sociale. Comme les gens sont câblés pour apprendre des autres, ils sont également câblés pour vouloir des choses en nombre insuffisant. FOMO est une excellente fonction de forçage dans la prise de décision, comme en témoigne l’incroyable croissance des ventes flash de commerce électronique. Un ami d’une autre société de capital-risque a posté sur le mur de son bureau « Est-ce FOMO ou est-ce réel ? » car cela se produit également dans les financements à risque. Peut-être un sujet pour un futur post.

Crédit photo : Flickr/anasolinap.





Source link

Voxtur annonce des résultats records pour le troisième trimestre 2021 terminés le 30 septembre 2021


Voxtur atteint une croissance de 402 % en glissement annuel pour le troisième trimestre 2021

Contenu de l’article

Faits saillants du 3e trimestre 2021

  • Le chiffre d’affaires s’élevait à 24,7 millions de dollars, soit une augmentation de 37 % par rapport au deuxième trimestre de 2021 et de 402 % par rapport au troisième trimestre de 2020
  • La marge brute était de 9,5 millions de dollars, ce qui représente une augmentation de 15 % par rapport au deuxième trimestre de 2021 et une augmentation de 359 % par rapport au troisième trimestre de 2020
  • 91 % du chiffre d’affaires du troisième trimestre 2021 provient des opérations aux États-Unis, contre 61 % au troisième trimestre 2020
  • Voxtur a finalisé l’acquisition de Xome Valuations au troisième trimestre 2021
  • La Société a terminé le troisième trimestre de 2021 avec une trésorerie et des équivalents de trésorerie de 37,9 millions de dollars

TORONTO et TAMPA, Floride, 29 novembre 2021 (GLOBE NEWSWIRE) — Voxtur Analytics Corp. ( TSXV : VXTR ; OTCQB : VXTRF ) (« Voxtur » ou les “Société” ), une société de technologie créant un écosystème de prêts immobiliers plus transparent et accessible, a annoncé aujourd’hui ses états financiers consolidés intermédiaires résumés non audités pour les trois et neuf mois clos les 30 septembre 2021 et 2020, et le rapport de gestion connexe (« MD&A » ), sont disponibles à l’adresse www.sedar.com et sur le site Web de la Société à l’adresse https://www.voxtur.com/investors.

Publicité

Contenu de l’article

« Voxtur reste déterminé à devenir le fournisseur de données, d’applications SaaS et de services technologiques le plus important et le plus fiable dans le domaine de la technologie immobilière. Nous sommes ravis d’annoncer que notre élan se poursuit et s’est traduit par un autre trimestre solide, avec une croissance du chiffre d’affaires de 37% d’un trimestre à l’autre du T2 au T3 2021. Notre équipe a construit une base solide et a établi un chemin stratégique ciblé pour la transition de Voxtur à un modèle de revenus basé principalement sur le SaaS. Je suis confiant dans notre capacité à maintenir notre trajectoire de croissance positive pour le reste de l’année et jusqu’en 2022 », a déclaré Jim Albertelli, PDG de Voxtur.

« Nous sommes très fiers de nos réalisations au cours de ces derniers trimestres et restons déterminés à poursuivre la croissance des revenus à deux chiffres, à améliorer nos marges brutes et à augmenter les revenus récurrents. En outre, nous prévoyons une augmentation des volumes d’évaluation, de titres et de services par défaut à la suite de la levée du moratoire sur les saisies. Voxtur continuera à réinvestir dans l’entreprise et bénéficiera des investissements réalisés en 2021. En conséquence, nous anticipons à nouveau un EBITDA positif à partir du premier trimestre 2022 », a ajouté Albertelli.

Publicité

Contenu de l’article

Résultats financiers du troisième trimestre 2021

  • Revenu pour le T3 2021 était de 24,7 millions de dollars, ce qui représente une augmentation de 37 % par rapport au T2 2021 et une augmentation de 402 % par rapport au T3 2020
  • Revenu pour les neuf mois clos le 30 septembre 2021 était de 57,2 millions de dollars, ce qui représente une augmentation de 294 % par rapport aux neuf mois clos le 30 septembre 2020
  • Marge brute était de 9,5 millions de dollars, ce qui représente une augmentation de 15 % par rapport au T2 2021 et une augmentation de 359 % par rapport au T3 2020
  • Marge brute pour la période de neuf mois terminée était de 25 millions de dollars, ce qui représente une augmentation de 280% par rapport à la période de neuf mois terminée en 2020
  • Chiffre d’affaires des opérations aux États-Unis a représenté environ 91 % du chiffre d’affaires total pour le troisième trimestre 2021 et 89 % du chiffre d’affaires total pour les neuf mois clos le 30 septembre 2021, contre environ 61 % pour le troisième trimestre 2020 et 60 % pour les neuf mois clos le 30 septembre 2020. Il s’agit d’un résultat de notre expansion continue sur les marchés américains suite aux acquisitions d’Apex, Voxtur, Anow et Xome.
  • Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin du troisième trimestre 2021 était de 37,9 millions de dollars

Publicité

Contenu de l’article

Non audité Non audité
Trois mois clos le 30 septembre Neuf mois terminés le 30 septembre
(En milliers de dollars canadiens) 2021 2020 2021 2020
Revenu $ 24 711 $ 4 921 $ 57 216 $ 14 529
EBITDA ajusté, non audité1 (638 ) (189 ) 581 (1 537 )

Une discussion concernant les résultats susmentionnés peut être consultée dans le rapport de gestion de la Société.

1 Le BAIIA ajusté est une mesure non conforme aux PCGR et n’a pas de signification normalisée prescrite par les IFRS et, par conséquent, peut ne pas être comparable à des mesures similaires employées par d’autres émetteurs assujettis. La direction estime que l’EBITDA ajusté fournit des informations significatives sur la performance financière et la valeur de la Société, car les éléments susceptibles de masquer les tendances sous-jacentes de la performance commerciale sont exclus. L’EBITDA ajusté est défini et calculé par la Société comme le bénéfice (perte) avant intérêts, impôts, dépréciation/amortissement des immobilisations corporelles, des actifs incorporels et des droits d’utilisation, charge de rémunération fondée sur des actions, gains (pertes) de change enregistrés par le biais du compte de résultat, et d’autres charges ou produits qui : (i) sont hors exploitation ; (ii) non récurrents ; et/ou (iii) sont liés à des initiatives stratégiques. La Société classe les revenus ou les coûts comme non récurrents s’il n’est pas raisonnable de s’attendre à ce que des revenus ou des coûts de nature similaire surviennent au cours des deux prochaines années ou se soient produits au cours des deux années précédentes, et que ces coûts sont importants.

Publicité

Contenu de l’article

Points forts

  • La Société a poursuivi ses initiatives de croissance stratégique, annonçant le renforcement de sa plateforme de gestion d’évaluation basée sur le cloud avec l’acquisition de Xome Services LLC et Xome Valuation Services LLC (collectivement, « Xome Valuations »). Xome Valuations est l’un des principaux fournisseurs de produits et services de gestion d’évaluation aux clients du secteur de l’immobilier résidentiel. Les solutions technologiques de pointe et la plate-forme de gestion des flux de travail de Voxtur, combinées à la force de la marque et à l’expertise opérationnelle de Xome Valuations, renforcent la position de la société en tant que leader dans le domaine des évaluations immobilières et accélèrent son objectif de devenir la source de données immobilières la plus fiable et faisant autorité dans les Etats Unis
    (Vue : 01 septembre 2021 – Communiqué de presse)

Publicité

Contenu de l’article

  • La Société a signé un contrat d’achat d’intérêts d’adhésion pour l’acquisition de RealWealth Technologies LLC («Richesse réelle“). RealWealth a développé une plate-forme immobilière numérique exclusive, centrée sur le consommateur, destinée à changer le comportement des consommateurs grâce à la démocratisation des données, du contenu, des outils et du support fiduciaire.
    (Vue : 28 septembre 2021 – Communiqué de presse)

Événements postérieurs au troisième trimestre 2021 :

  • La société a annoncé qu’elle avait conclu l’acquisition de RealWealth et repositionnerait la plateforme sous le nom de VoxturWealth.
    (Vue : 14 octobre 2021)

Appel des gains

À 8 h 30, heure de l’Est, le mardi 30 novembre 2021, la Société organisera une conférence téléphonique présentant les remarques de la direction et une période de questions et réponses de suivi avec les analystes. La conférence téléphonique est accessible en direct en composant (888) 743-7963 cinq minutes avant l’heure de début prévue. Les L’identifiant de la conférence est 8478848 .

Publicité

Contenu de l’article

Un enregistrement numérique de l’appel sera disponible pendant un mois (jusqu’à 23 h 59, heure de l’Est, le 30 décembre 2021) en composant le (855) 859-2056 ou le (404) 537-3406 et en utilisant l’ID de conférence 8478848. Sinon, l’enregistrement de l’appel est également accessible sur la page Investisseurs du site Web de Voxtur.

À propos de Voxtur

Voxtur est une société de technologie immobilière transformationnelle qui redéfinit les normes de l’industrie dans un environnement de prêt dynamique. La Société propose des analyses de données ciblées pour simplifier les solutions fiscales, l’évaluation immobilière et les services de règlement tout au long du cycle de vie des prêts pour les investisseurs, les prêteurs, les agences gouvernementales et les prestataires de services. Le hub de données et les plates-formes de workflow exclusifs de Voxtur évaluent les actifs avec plus de précision et d’efficacité, créent et gèrent les prêts, titrisent les portefeuilles et évaluent les avis d’imposition. La Société dessert les secteurs des prêts immobiliers et de la fiscalité foncière, tant publics que privés, aux États-Unis et au Canada. Pour plus d’informations, visitez www.voxtur.com.

Ni la TSXV ni son fournisseur de services de réglementation (tel que ce terme est défini dans les politiques de la TSXV) n’acceptent la responsabilité de l’adéquation ou de l’exactitude de ce communiqué.

Contact

Jordan Ross | Directeur des investissements
jordan@voxtur.com

Bill Mitoulas | Relations avec les investisseurs
info@voxtur.com

Tél. : 416.479.9547

Logo principal

Publicité

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion vivant mais civil et encourage tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure de modération avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail. Vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur que vous suivez commente. Consultez nos directives de la communauté pour plus d’informations et de détails sur la façon d’ajuster vos paramètres de messagerie.



Source link

Eugenio Pace d’Auth0 et Sunil Nagaraj d’Ubiquity expliqueront comment la start-up est passée de l’amorçage à une acquisition de 6,5 milliards de dollars – TechCrunch


En mars, Okta a finalisé l’acquisition pour 6,5 milliards de dollars d’Auth0, une plateforme de gestion des identités et des accès. L’accord a sûrement fait sourire les investisseurs d’Auth0.

Le 1er décembre à 12h PT / 3h ET, nous nous asseoirons avec le co-fondateur d’Auth0 Eugenio Pace et l’investisseur Sunil Nagaraj d’Ubiquity pour en savoir plus.

Nous sommes ravis que Pace et Nagaraj se joignent à nous pour ce prochain épisode de TechCrunch Live. Cliquez ici pour vous inscrire gratuitement!

Eugenio Pace a passé plus d’une décennie chez Microsoft avant de commencer son parcours avec Auth0. Nagaraj, pour sa part, est partenaire fondateur d’Ubiquity Ventures, une entreprise en phase de démarrage avec près de 100 millions de dollars d’actifs sous gestion. Nagaraj siège aux conseils d’administration d’Esper, Halter, Kinetic, Parallel Domain, Revi, Safehub et autres.

Nagaraj a été l’un des premiers investisseurs dans Auth0 et peut partager des informations sur la façon dont une entreprise obtient un financement de démarrage et se développe au rythme d’Auth0.

TechCrunch Live a pour but d’aider les fondateurs à créer de meilleures entreprises financées par le capital-risque. Pour ce faire, nous discutons avec les fondateurs et les investisseurs qui les financent pour savoir comment ils se sont réunis, pourquoi ils ont choisi de travailler les uns avec les autres et comment ils surmontent les obstacles et évoluent ensemble.

Parfois, nous jetons même un coup d’œil au premier pitch deck de la startup pour entendre ce qui a vraiment chanté de l’autre côté de la table.

TechCrunch Live propose également le TCL Pitch-off, où les fondateurs du public peuvent se porter volontaires pour monter sur la scène virtuelle et présenter leur produit à nos invités estimés et entendre leurs commentaires en direct.

Au plaisir de vous voir le 1er décembre !



Source link

À vendre : Yacht de 10 M$, DOGE accepté



Les paiements en crypto-monnaie continuent de gagner du terrain dans le monde des produits de luxe, avec un yacht de 170 pieds en étant le dernier exemple.

Les propriétaires de Vianne, de construction italienne, ont déclaré lundi dans un communiqué que les acheteurs potentiels pourront acheter le navire avec du bitcoin (BTC), de l’éther (ETH), du dogecoin (DOGE) ainsi que du SOL, du FTM, du BNB ou du “top tier”. les jetons non fongibles (NFT) des collections CryptoPunk ou Bored Ape Yacht Club.

Cela dit, un dépôt fiduciaire de 10 % est requis.

Vianne est coté 10 millions de dollars et peut être affrété cet hiver pour 196 000 dollars par semaine dans les Caraïbes. Elle dispose d’un jacuzzi sur le pont aérien et peut accueillir 12 personnes.

“Alors que les paiements en crypto-monnaie augmentent dans l’industrie du yachting, cela ferait de Vianne le plus grand yacht jamais acheté avec des NFT”, ont déclaré les propriétaires du navire dans un communiqué.

La possibilité de payer pour ce superyacht avec de la crypto-monnaie est le signe d’une adhésion plus large de l’industrie des produits de luxe, que ce soit Dolce & Gabbana ou Sotheby’s.

Lire la suite: Les peintures de Banksy se vendent pour 3 093 ETH dans la première maison de vente aux enchères

En outre, Morgan Stanley a estimé dans une récente note aux clients que les jeux métavers et les NFT pourraient représenter une opportunité de revenus de 50 milliards d’euros pour le marché du luxe d’ici 2030. Kering, basé en France, propriétaire de marques de luxe telles que Gucci et Yves Saint Laurent , est la mieux placée pour profiter du métaverse, a indiqué la banque dans sa note.

De retour en haute mer, les propriétaires de Vianne affirment que la crypto est déjà une réalité.

“Au cours des 12 derniers mois, en particulier, nous nous sommes penchés sur les transactions en utilisant la cryptographie, lorsque cela est pertinent et possible”, a déclaré le bureau de la famille du propriétaire à CoinDesk par e-mail. “Nous sommes en train d’acheter un yacht plus grand pour le propriétaire, et si/quand nous effectuons une transaction, nous paierons certainement en crypto (stablecoins, [altcoins], etc.) si c’est une option.



Source link

Le jeton d’attention de base résistant à Covid (BAT) vole haut pendant la correction du marché de la cryptographie


Vendredi 26 novembre, malgré les corrections subies par les marchés de la crypto en raison des inquiétudes renouvelées concernant les variantes de Covid-19, un altcoin semble immunisé contre la maladie qui compte 93 des 100 principaux actifs cryptographiques qui subissent actuellement des pertes.

Cet altcoin est un jeton d’attention de base ($ BAT). Voici comment Binance Academy le décrit :

Conçu par l’un des plus grands esprits du Web, Brendan Eich, créateur de Javascript et co-fondateur de Mozilla.org, le Basic Attention Token basé sur Ethereum s’attaque à l’un des plus gros problèmes du Web : la publicité.

BAT cherche à récompenser les internautes et les créateurs de contenu en fonction de l’attention. Le jeton est distribué aux utilisateurs en fonction de leur activité en ligne et aux créateurs en fonction de leur capacité à capter l’attention des utilisateurs. Les espaces publicitaires peuvent également être achetés avec BAT…

BAT est un jeton ERC-20 qui vise à récompenser à la fois les utilisateurs et les annonceurs. Les utilisateurs regardent les publicités et sont payés en conséquence, tandis que les créateurs sont récompensés pour l’attention qu’ils captent. Les MTD sont un moyen de monétiser l’attention dans ce que l’on appelle parfois « l’économie de l’attention ».

La fonction de récompense de BAT n’est disponible que sur le navigateur Web Brave axé sur la confidentialité. Brave bloque par défaut les publicités et les trackers tiers et a également une intégration native avec Tor. BAT est également utilisé pour acheter de l’espace publicitaire et donner des pourboires aux créateurs de contenu au sein de Brave. Bien que vous n’ayez pas besoin de Brave pour échanger BAT, la puissance du jeton est libérée si vous utilisez Brave.

Comme l’a rapporté CNBC, “les contrats à terme sur actions américaines ont chuté vendredi matin alors que les investisseurs se préparaient à une journée de négociation raccourcie au milieu des craintes renouvelées de Covid concernant une nouvelle variante trouvée en Afrique du Sud”.




À 11 h 38 UTC, dans les échanges pré-marché, les contrats à terme Dow, S&P 500 et Nasdaq 100 sont respectivement en baisse de 2,20 %, 1,68 % et 0,95 %.

Naturellement, les crypto-actifs, qui comme les actions sont considérés comme des actifs à risque, ont également été touchés, avec 93 des 100 premiers (par capitalisation boursière) actuellement dans le rouge, y compris Bitcoin et Ethereum, qui sont respectivement en baisse de 6,60 % et 8,14 %. au cours des dernières 24 heures, selon les données de CryptoCompare.

Voici les sept top 100 cryptoassets qui sont encore dans le vert : USD Coin ($USDC) ; Dai ($DAI) ; Unus Sed Leo ($LEO); Jeton d’attention de base ($BAT) ; Réseau Ankr ($ANKR) ; FRAX ($FRAX); Siacoin ($SC). Sur les sept altcoins, deux d’entre eux sont des stablecoins. Parmi les autres, $ BAT est le pourcentage de gain le plus élevé par rapport à l’USD aujourd’hui, actuellement (à 11 h 52 UTC le 26 novembre) s’échangeant autour de 1,49 $, en hausse de 13,27% au cours des dernières 24 heures.

Plus intéressant encore, en ce jour de panique sur les marchés, selon les données de TradingView, $BAT a réussi à surprendre presque tout le monde en fixant un nouveau prix record de 1,8550 $ à 02h22 UTC.

Comme pour la période d’un mois écoulé, le retour sur investissement (ROI) de $BAT par rapport à l’USD a été de +108%.

Clause de non-responsabilité

Les points de vue et opinions exprimés par l’auteur, ou toute personne mentionnée dans cet article, sont uniquement à titre informatif et ne constituent pas des conseils financiers, d’investissement ou autres. Investir dans ou échanger des crypto-actifs comporte un risque de perte financière.

Crédit d’image

Image en vedette par “Angeles » via Pixabay





Source link

Google alerte les utilisateurs sur les acteurs malveillants utilisant le cloud pour l’extraction de crypto-monnaie – Bitcoin News


Google a mis en garde les utilisateurs contre l’utilisation de sa plate-forme Google Cloud par des acteurs malveillants pour exploiter des crypto-monnaies. Dans son dernier rapport Cloud Threat Intelligence intitulé « Threat Horizons », qui fournit aux utilisateurs des informations sur la sécurité, la société a indiqué que 86 % des instances compromises sur les plates-formes Google Cloud étaient utilisées pour extraire des crypto-monnaies. La plupart des comptes compromis ont été sécurisés avec des mots de passe faibles ou sans mot de passe du tout.

Google Cloud utilisé pour extraire des crypto-monnaies

Le géant du logiciel Google alerte les utilisateurs sur les acteurs malveillants utilisant des comptes Google Cloud compromis pour extraire la crypto-monnaie. Les comptes Google Cloud ont accès à une puissance de traitement qui peut être facilement redirigée pour effectuer des tâches malveillantes. Selon le premier rapport « Threat Horizons », publié par Google pour sensibiliser aux failles de sécurité de sa plateforme, 86 % des comptes compromis sont utilisés à cette fin.

Le rapport indique que l’extraction de crypto-monnaie dans le cloud entraîne une utilisation élevée de la puissance du processeur et/ou du processeur graphique. Il fait également référence à l’extraction de crypto-monnaies alternatives comme Chia, qui utilisent l’espace de stockage comme ressource minière.

Causes et atténuation

La première cause de la compromission des instances Google Cloud examinées était une sécurité médiocre due à différents problèmes. L’un de ces problèmes était un mot de passe faible ou inexistant pour accéder à la plate-forme, ou un manque de validation de l’API dans l’instance. Sans mesures de sécurité de base appliquées, un acteur malveillant peut facilement s’emparer de ces plates-formes. D’autres plates-formes cloud sont également confrontées à des problèmes similaires.

La plupart des instances étudiées ont téléchargé le logiciel d’extraction de crypto-monnaie en moins de 22 secondes après avoir été compromises. Cela montre qu’il y a des attaques systématiques de ces instances non sécurisées, avec la seule intention étant de les utiliser à cette fin. De plus, les acteurs malveillants semblent suivre activement ces instances Google non sécurisées, étant donné que 40 % des instances non sécurisées ont été compromises dans les huit heures suivant leur déploiement. Google a déclaré :

Cela suggère que l’espace d’adressage IP public est systématiquement analysé à la recherche d’instances Cloud vulnérables. Il ne s’agira pas de savoir si une instance Cloud vulnérable est détectée, mais plutôt quand.

Pour atténuer ces risques, le rapport recommande aux utilisateurs de suivre les meilleures pratiques de sécurité de base et de mettre en œuvre une analyse des conteneurs et une analyse Web, des outils qui sonderont le système pour détecter les faiblesses de sécurité à l’aide de différentes techniques telles que l’exploration.

Que pensez-vous de l’utilisation d’instances Google pour extraire de la crypto-monnaie par des acteurs malveillants ? Dites-nous dans la section commentaires ci-dessous.

Crédits image: Shutterstock, Pixabay, Wiki Commons

Clause de non-responsabilité: Cet article est à titre informatif seulement. Il ne s’agit pas d’une offre directe ou d’une sollicitation d’offre d’achat ou de vente, ni d’une recommandation ou d’une approbation de produits, services ou entreprises. Bitcoin.com ne fournit pas de conseils d’investissement, fiscaux, juridiques ou comptables. Ni la société ni l’auteur ne sont responsables, directement ou indirectement, de tout dommage ou perte causé ou prétendument causé par ou en relation avec l’utilisation ou la confiance accordée à tout contenu, bien ou service mentionné dans cet article.





Source link

Le prix de 3 000 milliards de dollars Boom Herald annonce une «grande semaine» pour le Bitcoin, l’Ethereum et la crypto-monnaie


Ce qui suit est un extrait du bulletin électronique quotidien de CryptoCodex. Inscrivez-vous maintenant gratuitement ici

L’heure du boom ??

Les prix des crypto-monnaies ont augmenté la nuit dernière, les données du tracker de prix CoinGecko montrant que le marché a maintenant franchi la barre des 3 000 milliards de dollars pour la première fois. CoinMarketCap, la mesure la plus populaire, est encore loin de 2,8 billions de dollars. Le marché a ajouté plus de 600 milliards de dollars de valeur au cours du mois dernier, selon CoinGecko.

Les bitcoins le prix a bondi hier soir d’environ 62 000 $ par bitcoin à 66 000 $, juste en deçà de ses sommets historiques. Certains ont attribué le rallye du bitcoin à Tesla

TSLA
Le sondage Twitter du PDG Elon Musk du week-end qui a donné un résultat, il devrait décharger une quantité importante d’actions Tesla. À peu près à la même époque, l’une des personnes les plus puissantes de la cryptographie, Barry Silbert, a tweeté: “Ça va être une grosse semaine”, déclenchant une rafale d’influenceurs de la cryptographie répétant sa prédiction, bien que personne ne sache vraiment pourquoi. Silbert est le directeur général de la centrale de cryptographie Digital Currency Group, propriétaire de Grayscale, Genesis, Coindesk et Foundry, entre autres.

Ethereum est également en plein essor, atteignant un nouveau sommet historique après avoir déjà franchi plusieurs barrières ces dernières semaines. Le prix de l’éthereum est maintenant supérieur à 4 700 $ par éther, en hausse de 3 % par rapport à cette heure hier, les traders visant la barre psychologique de 5 000 $. Pendant ce temps, les plus grands rivaux d’Ethereum sont ceux de Binance BNB et solana ont perdu du terrain ce matin, tous deux en baisse d’environ 3%.

Ondulation XRP et le mème basé dogecoin mènent le marché à la hausse, toutes deux en hausse d’environ 7 %. Doge rival Shiba Inu est en baisse de 2% et glisse encore plus loin du top dix crypto.

Maintenant, lisez ceci : L’illusion du bitcoin

✍️ Se déconnecter

Taxe cryptographique : La semaine dernière, la Chambre des représentants des États-Unis a voté 228 contre 206 pour adopter un projet de loi bipartite sur les infrastructures contenant une exigence controversée de déclaration fiscale sur les crypto-monnaies. La facture de plus de 1 000 milliards de dollars, qui doit être payée par les fonds de secours Covid restants et une répression des taxes sur les transactions cryptographiques, est maintenant en route vers le bureau du président Joe Biden pour qu’il lui donne son sceau d’approbation. Comptoir a une écriture.

Rattrapez vite : La clause crypto du projet de loi étendra la définition de « courtier » dans le code des impôts pour inclure « toute personne qui (contre rémunération) est chargée de fournir régulièrement tout service effectuant des transferts d’actifs numériques pour le compte d’une autre personne ».

Pourquoi est-ce important: La communauté américaine de la cryptographie s’est effondrée au cours de l’été, craignant que la définition ne soit trop large et signifie que ceux qui exploitent de nouveaux bitcoins et crypto-monnaies ainsi que d’autres sociétés de cryptographie non commerciales seront considérés comme des courtiers, paralysant de fait l’industrie américaine de la cryptographie en plein essor.

Mais mais mais : Le département du Trésor n’a pas encore dit comment il interprétera la disposition du projet de loi sur la crypto-monnaie et devrait bientôt publier des directives décrivant comment les entreprises devraient y répondre. “Oui, les dispositions relatives à la cryptographie sont tout aussi mauvaises qu’elles l’étaient il y a des mois”, a déclaré Jake Chervinsky, expert juridique en cryptographie basé à DC, via Twitter. “Oui, l’impact de la section 6050I a été sous-exploré. Non, vous n’avez pas besoin d’appeler vos représentants. La réalité politique est la suivante : ce n’est plus entre nos mains maintenant. La nouvelle législation n’est peut-être pas de bon augure pour l’industrie de la cryptographie, mais note que il y a encore des détails importants qui n’ont pas encore été réglés. Surtout, rien ne se passera tout de suite. Les dispositions relatives à la cryptographie n’entrent en vigueur qu’en 2024 (pour les rapports de l’exercice 2023). Nous pouvons essayer de les abroger ou de les modifier avant cette date. .”

Pendant ce temps, Down Under… Les banques australiennes s’ouvrent à la crypto-monnaie. Lisez ce que cela signifie pour vous ici.

Ne manquez pas : The New Masters—Comment les maisons de vente aux enchères courent après des millions de crypto-monnaies

Trop cool pour l’école

? Le nouveau maire de New York, Eric Adams, a déclaré qu’il souhaitait que les écoles enseignent les bases du bitcoin, de la crypto et de la blockchain, quelques jours seulement après avoir annoncé qu’il recevrait ses trois chèques de paie en bitcoin. Vous pouvez regarder son CNN interview ici.

?️ “[Bitcoin and crypto is a] nouvelle façon de payer pour des biens et des services dans le monde entier », a déclaré Adams. « Et c’est ce que nous devons faire : ouvrir nos écoles pour enseigner la technologie et enseigner cette nouvelle façon de penser.

? La semaine dernière, Adams s’est battu avec Francis Suarez de Miami pour le titre de maire le plus épris de crypto, complétant ainsi la promesse de Suarez de toucher son prochain chèque de paie en bitcoin. Adams a déclaré à Bloomberg Radio qu’il était intéressé par l’exploration d’une pièce cryptée à New York similaire au MiamiCoin de Miami.

Maintenant, lisez ceci : La crypto, c’est cool. Maintenant monte sur le yacht

La (grosse ?) semaine à venir

Avec crypto Twitter proclamant que ce sera une “grande semaine”, gardez un œil sur ces événements crypto et crypto-adjacents.

? Après le coup d’envoi d’hier, la Fondation Solana Conférence de point d’arrêt se poursuivra à Lisbonne, au Portugal, jusqu’à mercredi.

? Frances Haugen, la dénonciatrice de Facebook (Meta) en mission pour exposer les échecs du géant des médias sociaux, comparaîtra devant les membres du Parlement européen alors que les détails du pivot majeur de Facebook vers une entreprise métaverse continuent de se répandre. ICYMI : Écoutez Andrew Bosworth, futur directeur de la technologie de Meta, expliquer comment la blockchain et la crypto pourraient fonctionner dans le métaverse.

?? Le tout-puissant président chinois Xi Jinping commencera cette semaine une plénière du Parti communiste chinois, devrait donner le ton à sa candidature pour un règne à long terme. AFP a une amorce complète. Soyez à l’affût des détails sur le déploiement continu du yuan numérique du pays et sur tout suivi de la principale répression cryptographique de la Chine plus tôt cette année. Aller plus loin: La France devance la Chine dans la bataille pour la suprématie de la CBDC

? La saison des bénéfices se poursuit, avec Pay Pal

PYPL
annonce son troisième trimestre aujourd’hui après la clôture du marché, tandis que SoftBank tiendra son briefing sur les résultats du deuxième trimestre. Coinbase annonce son Q3 demain et MasterCard

MA
mercredi. Nasdaq

NDAQ
a un aperçu des revenus Coinbase.

? Mercredi, le dernier Indice des prix à la consommation aux États-Unis les données devraient montrer la plus forte augmentation des prix depuis le début de la pandémie mondiale de coronavirus, car l’inflation continue de semer la consternation parmi les investisseurs.

Maintenant, lisez ceci : La débâcle du “meme coin” de Squid Game montre – encore une fois – pourquoi l’Inde a grand besoin d’une réglementation sur la cryptographie



Source link

Comment DropBox a commencé en tant que produit viable minimal – TechCrunch


Note de l’éditeur: Contributeur invité Eric Ries est consultant et auteur de The Lean Startup.

Drew Houston fait la couverture de Le magazine Forbes en tant qu’entrepreneur qui a surpassé Steve Jobs par Steve Jobs. Il vient de lever 250 millions de dollars pour DropBox (comme il l’explique dans cette interview de TCTV). Son succès est bien mérité, car Dropbox continue de gagner sa réputation comme l’une des entreprises les plus en vogue de la Silicon Valley.

Mais ce que ces histoires ont tendance à laisser de côté, c’est que Drew a passé des années à faire un travail peu prestigieux pour créer non seulement un excellent produit, mais une excellente entreprise. J’ai été heureux de l’accueillir au cours des deux dernières Conférences Startup Lessons Learned, où il a partagé franchement les leçons qu’il a apprises en cours de route. L’une des techniques qu’il a utilisées pour valider le concept de Dropbox est si puissante – et si simple – que la plupart des entrepreneurs la négligent. C’est un exemple de construction d’un produit minimum viable (MVP). Je l’appelle le Dropbox MVP, en l’honneur de Drew, et j’ai consacré une section de mon nouveau livre (Le Lean Startup : Comment les entrepreneurs d’aujourd’hui utilisent l’innovation continue pour créer des entreprises radicalement prospères) à celui-ci, que vous pouvez lire ci-dessous.

J’ai également inclus des liens vers les diapositives et la vidéo ci-dessous vers les deux présentations de Drew à sllconf 2010 et 2011. Ils sont tous deux incontournables pour tout aspirant entrepreneur en technologie.

Un produit minimum viable (MVP) aide les entrepreneurs à démarrer le processus d’apprentissage le plus rapidement possible. Ce n’est pas nécessairement le plus petit produit imaginable, cependant ; c’est tout simplement le moyen le plus rapide de commencer à apprendre à créer une entreprise durable avec un minimum d’efforts.

Contrairement au développement de produits traditionnel, qui implique généralement une longue période d’incubation réfléchie et vise la perfection du produit, l’objectif du MVP est de commencer le processus d’apprentissage, pas de le terminer. Contrairement à un prototype ou à un test de concept, un MVP n’est pas conçu uniquement pour répondre à la conception de produits ou à des questions techniques. Son objectif est de tester des hypothèses commerciales fondamentales.

La leçon du MVP est que tout travail supplémentaire au-delà de ce qui était nécessaire pour commencer l’apprentissage est un gaspillage, peu importe à quel point cela pouvait sembler important à l’époque.
Le MVP de Dropbox

Drew Houston est le PDG de Dropbox, une entreprise de la Silicon Valley qui crée un outil de partage de fichiers extrêmement facile à utiliser. Installez son application et un dossier Dropbox apparaît sur le bureau de votre ordinateur. Tout ce que vous faites glisser dans ce dossier est automatiquement téléchargé sur le service Dropbox, puis instantanément répliqué sur tous vos ordinateurs et appareils.

L’équipe fondatrice était composée d’ingénieurs, car le produit exigeait une expertise technique importante pour être construit. Cela nécessitait, par exemple, une intégration avec une variété de plates-formes informatiques et de systèmes d’exploitation : Windows, Macintosh, iPhone, Android, etc. Chacune de ces implémentations se produit à un niveau profond du système et nécessite un savoir-faire spécialisé pour rendre l’expérience utilisateur exceptionnelle. En fait, l’un des principaux avantages concurrentiels de Dropbox est que le produit fonctionne de manière si transparente que la concurrence a du mal à l’imiter.

Ce ne sont pas le genre de personnes que l’on pourrait considérer comme des génies du marketing. En fait, aucun d’entre eux n’avait jamais travaillé dans le marketing. Ils avaient d’importants bailleurs de fonds de capital-risque et on aurait pu s’attendre à ce qu’ils appliquent la pensée d’ingénierie standard à la construction de l’entreprise : construisez-la et ils viendront. Mais Dropbox a fait quelque chose de différent.

Parallèlement à leurs efforts de développement de produits, les fondateurs souhaitaient un retour des clients sur ce qui comptait vraiment pour eux. En particulier, Dropbox avait besoin de tester sa question de saut de foi : si nous pouvons offrir une expérience client supérieure, les gens essaieront-ils notre produit ? Ils pensaient – ​​à juste titre, comme il s’est avéré – que la synchronisation de fichiers était un problème que la plupart des gens ne savaient pas qu’ils avaient. Une fois que vous avez expérimenté la solution, vous ne pouvez pas imaginer comment vous avez pu vivre sans elle.

Ce n’est pas le genre de question entrepreneuriale que vous pouvez poser ou à laquelle vous attendez une réponse dans un groupe de discussion. Les clients ne savent souvent pas ce qu’ils veulent et ils ont souvent du mal à comprendre Dropbox lorsque le concept est expliqué. Houston l’a appris à ses dépens lorsqu’il a tenté de lever du capital-risque. Réunion après réunion, les investisseurs expliquaient que cet « espace de marché » était encombré de produits existants, qu’aucun d’entre eux n’avait fait beaucoup d’argent, et que le problème n’était pas très important. Drew demanderait : « Avez-vous personnellement essayé ces autres produits ? Lorsqu’ils disaient oui, il demandait : « ont-ils fonctionné de manière transparente pour vous ? » La réponse était presque toujours non. Pourtant, réunion après réunion, les investisseurs en capital-risque ne pouvaient pas imaginer un monde conforme à la vision de Drew. Drew, en revanche, pensait que si le logiciel « fonctionnait simplement comme par magie », les clients s’y précipiteraient.

Le défi était qu’il était impossible de démontrer le logiciel fonctionnel sous forme de prototype. Le produit exigeait qu’ils surmontent d’importants obstacles techniques ; il comportait également un composant de service en ligne qui nécessitait une fiabilité et une disponibilité élevées. Pour éviter le risque de se réveiller après des années de développement avec un produit dont personne ne voulait, Drew a fait quelque chose d’une simplicité inattendue : il a réalisé une vidéo.

La vidéo est banale, une simple démonstration de trois minutes de la technologie telle qu’elle est censée fonctionner, mais elle s’adressait à une communauté d’utilisateurs précoces de la technologie. Drew raconte personnellement la vidéo, et pendant qu’il raconte, le spectateur regarde son écran. Au fur et à mesure qu’il décrit les types de fichiers qu’il souhaite synchroniser, le spectateur peut regarder sa souris manipuler son ordinateur. Bien sûr, si vous faites attention, vous commencez à remarquer que les fichiers dans lesquels il se déplace sont pleins de blagues et de références humoristiques qui ont été appréciées par cette communauté d’adopteurs précoces.

Drew a raconté : « Cela a conduit des centaines de milliers de personnes sur le site Web. Notre liste d’attente pour la version bêta est passée de 5 000 à 75 000 personnes du jour au lendemain. Cela nous a totalement bluffés. »

“Pour l’observateur occasionnel, la vidéo de démonstration de Dropbox ressemblait à une démonstration de produit normale”, explique Drew, “mais nous avons mis en place une douzaine d’œufs de Pâques adaptés au public de Digg. Références à Tay Zonday et ‘Chocolate Rain’ et allusions à Espace de bureau et XKCD. C’était un clin d’œil ironique à cette foule, et cela a déclenché une réaction en chaîne. En 24 heures, la vidéo comptait plus de 10 000 Diggs.

(Vous pouvez regarder la vidéo originale ici : http://answers.oreilly.com/topic/1372-marketing-lessons-from-dropbox-a-qa-with-ceo-drew-houston/ et voir la réaction originale du Communauté Digg ici : http://digg.com/software/Google_Drive_killer_coming_from_MIT_Startup.)

Dans ce cas, la vidéo était le produit minimum viable. Le MVP a validé l’hypothèse de l’acte de foi de Drew selon laquelle les clients voulaient le produit qu’il développait non pas parce qu’ils l’avaient dit dans un groupe de discussion ou en raison d’une analogie pleine d’espoir avec une autre entreprise, mais parce qu’ils s’étaient effectivement inscrits.

Lors de Startup Lessons Learned 2010, Drew a résumé son expérience avec cette seule diapositive :

Et voici les deux présentations de Drew :



Source link